Historique

LES ORIGINES

Bouvy est un quartier louviérois qui est né avant même la naissance de la ville de La Louvière. On trouve, en effet, une trace du nom de ce quartier dès 1840. C'est en 1862 que l'on trouve une trace d'une société carnavalesque dans le quartier de Bouvy. C'est en effet, cette année-là que se crée la société des "Grands Pés et Grands Més de Bouvy" (grands-pères et grands-mères), qui est à l'origine de la société actuelle. En fait, à cette époque, la ville de La Louvière n'existe donc toujours pas et c'est à Saint-Vaast, berceau de la future commune de La Louvière, que la société des Gilles de Bouvy participera à son premier carnaval en 1863. Jusqu'en 1890, la société se composera successivement et progressivement de "Gilles à Marabout", d'Arlequins à sonnettes", de "Gilles à ramponneau" et enfin de "Gilles à haut chapeau". Mais ce n'est qu'en 1902 que cette société rejoint le carnaval de La Louvière. Jusque-là, les Gilles de Bouvy étaient restés fidèles au carnaval de Saint-Vaast qui les avait accueillis lors de leur création.

ÉVOLUTION AVANT 1962

C'est sous l'impulsion de la famille Dessiméon, que la société va se développer de plus en plus pour atteindre le nombre de 40 membres durant l'entre-deux-guerres, ce qui était pour l'époque un groupe assez important. Nicolas Dessiméon, dit en patois "Colas Pachal", participera activement au développement de la société. En 1945, c'est Marcel Descamps qui reprend la présidence de la société. Quelques difficultés apparaissent au début des années 50 dues aux difficultés économiques rencontrées à ce moment.
En 1956, Herman Lecomte prend la présidence et la société retrouve de la vigueur.
En 1958, François Depauw devient le nouveau président et maintient la société jusqu'à l'année phare qu'est 1962.

bouvy origine
1962 CENTENAIRE DE LA SOCIÉTÉ

De nombreuses manifestations viendront agrémenter cet anniversaire. En ce temps-là, on savait ce que fête voulait dire et les réjouissances qui étoffèrent cet événement seront à la hauteur de ce moment particulièrement important.
Citons par exemple le cortège organisé en costume de "grands-pères et grands-mères" le 10 novembre 1962 avec en apothéose une réception à l'administration communale où arrivent en carrosse les plus vieux gilles de la société. Un banquet et un bal avec orchestre clôtureront cette mémorable journée. Encore aujourd'hui, certains membres présents cette année-là se souviennent avec beaucoup d'émotion, de la joie et la bonne humeur qui régnaient déjà au sein de cette bande de camarades qui constituait la société à cette époque.

bouvy centenaire
ÉVOLUTION CONTEMPORAINE

Malheureusement, ces années fastes seront suivies de quelques années à nouveaux difficiles. La crise économique qui sévit partout en Belgique va laisser des traces et la société connait beaucoup de difficultés à survivre après l'année faste du centenaire.


En 1968, Omer Leirens reprend le flambeau de la présidence avec un peu moins d'une vingtaine de gilles. Il est soutenu par un comité volontaire et désireux de rehausser la société à tout point de vue. C'est sous son "règne" que la société connaîtra, ses plus beaux moments puisque au milieu des années 70, plus de 130 membres viendront étoffer la société lors du carnaval louviérois. En 1975, la société reçoit le titre émérite et honorifique de Société Royale.


En 1982, la société fête son 120ème anniversaire toujours sous la houlette d'Omer Leirens. Se succèdent ensuite à la présidence Jacky Battard et Guy Apers. Au début de la dernière décennie du 20ème siècle, c'est Marcel Bantuelle qui deviendra président.


En 1992, la société organise une exposition retraçant l'histoire de la société et fête cet anniversaire par un feu d'artifice lors de la soumonce générale. La société se stabilise pour compter au début du nouveau siècle près de 80 membres.


En 2000, un nouveau cap est franchi puisque sous l'impulsion des manifestations organisées à l'occasion du spectacle "Décrocher la lune", le travesti sera porté pour la première fois.


En 2002, la société fête ses 140 années d'existence. Pour la circonstance, un banquet est organisé dans la salle du café de l'Hirondelle, qui avait déjà accueilli le repas du centenaire en 1962. De nouveau, l'occasion est belle pour renouveler l'initiative du costume de travesti lors de la soumonce générale. Cette même année, Marcel Bantuelle, décide de démissionner du poste de président après douze années de bons et loyaux services. C'est le vice-président, Dominique Depoter qui sera élu lors de l'assemblée générale pour devenir ainsi le nouveau président de la société. Au cours de cette même assemblée générale, une décision très importante est d'ores et déjà entérinée à une large majorité des membres: le costume de fantaisie sera dorénavant porté chaque année lors de la soumonce générale. Malgré quelques périodes difficiles au cours de ces dernières années passées sous le nom des Gilles de Bouvy, il a régné au sein de la société une franche camaraderie qui a rarement été prise en défaut.


La période entre le carnaval de 2011 et 2012, nous a permis de fêter notre 150ème anniversaire, à cette occasion, une pièce de théâtre en dialecte wallon "El petit cadet de Bouvy" a été créée racontant une tranche de vie d'une société et d'un gille et elle fût jouée en novembre 2011, lors de la soumonce générale 2012, nous sommes sortis dès le matin dans notre quartier et avons dîné tous ensemble au "Coq Wallon" et en soirée, nous avons tiré un feu d'artifice.


C'est aussi après le carnaval 2012 que le président Dominique Depoter décide de se retirer après 10 ans de présidence et 35 ans de participation dans le comité de la société et c'est Olivier Lamand qui est élu pour lui succéder.

En 2017 la société royale des Gilles de Bouvy a fêté son 155ème anniversaire.

L'année 2020 commença avec 3 superbes soumonces mais notre carnaval n'a pas pu se dérouler suite à la crise sanitaire mondiale (COVID 19). Une annulation historique qui n'avait plus eu lieu depuis la Seconde Guerre mondiale.

A l'été de cette même année c'est Vincent Bouchelle qui reprendra la présidence.

La crise sanitaire n'étant pas terminée, aucun carnaval de la région du Centre n'aura lieu en 2021.

En 2022, nous fêterons nos 160ans !

vincent.jpg